Lettre ouverte à Michel Orier

Publié le par devoirdeculture

par Alain Manac'h

Ce texte nous a été adressé, entre autres destinataires, par Alain Manac'h, connu pour son engagement au sein de l'Education populaire. Il nous donne l'occasion d'ouvrir une nouvelle rubrique sur le blog devoirdeculture. Le propos paraîtra outrancier et injuste à certains. Il n'en reste pas moins que la colère est parfois saine, et peut même être salutaire. Le débat est ouvert...

 

Bonjour...

Longue vie à Michel Orier.

Michel Orier Directeur de la MC2 a été nommé Directeur général de la création artistique  au Ministère de la Culture et de la Communication ! Fichtre quel beau poste ! Il nous écrit une jolie missive à nous Grenoblois… pour nous remercier de tout et nous dire que « Vous avez fait de la MC2 la première Maison de France. » Hélas, je ne suis pas sûr de partager son enthousiasme sur la glorification d'une culture spécifiquement réservée à 16 % de la population, public fidèle de l’entre-soi.
Et si son départ permettait une vraie remise en cause de la politique culturelle prestigieuse conduite à Grenoble ? Et si Michel Orier, du haut de sa posture de super chef de la création (au-dessus des directions du théâtre, de la musique, de la danse, des arts plastiques, des pratiques des amateurs)… pouvait réellement construire des politiques culturelles adaptées à ce qu’est devenu notre monde ?! À ce que nous sommes devenus dans cet univers-monde informatisé, paupérisé, communautarisé, diversifié, fracturé ? Cela voudrait dire qu’il a abandonné sa fonction de lobbyiste porteur des intérêts des adhérents d’un syndicat professionnel. Est-ce possible ? ? Il y a tant de mercis à distribuer. Et pourtant la création artistique dite d'excellence ne suffit pas à faire « culture ». Chacun le sait... Mais chacun le nie... Mais voilà, la défense des intérêts est tellement forte... 
Nous avons beaucoup aimé le Cargo ancêtre de MC2, lorsqu’il était fermé pour travaux démesurés. Il s’appelait alors « Cargo hors les murs » et se mettait sous des chapiteaux, dans des petites formes disséminées dans les quartiers de la ville. Nous avons beaucoup souffert de voir que MC2, une fois inaugurée dans sa dimension délirante, était tout le temps fermée — sauf quand elle était ouverte — et par exemple fermée le jour de la fête de la musique... Tout un symbole...
Nous avons aussi tellement souffert de voir lors de meeting électoraux du PS (deuxième tour des régionales à Seyssins), un Monsieur Loyal, animateur de la soirée se présenter comme « directeur de MC2 ». En bon servant du pouvoir local... Posture indécente s'il en est... Tout en respectant l’engagement politique de chacun nous attendions une posture plus noble, plus distanciée. Si nous pouvions rompre avec cette logique des politiques culturelles conduites par des fratries politiciennes...
Bon courage à lui donc dans ses nouvelles fonctions !
Qu'il puisse entendre les autres voix que celles développées dans la défense des intérêts d'une caste de « créateurs ». Qu'il puisse conduire des politiques porteuses du développement d'une culture populaire à réinventer. Culture populaire, quel mot vilain... sale mot ! Je sais… Mais il conditionne nos harmonies de vie dans les quartiers populaires aux portes de MC2. Une vraie culture populaire aujourd’hui est à inventer et elle permettrait, s'il veut bien la soutenir, de sortir nos quartiers des ghettos, du communautarisme, et de tas de choses complexes...
Ces tas de choses complexes, que les  « gens » auraient pu lui expliquer s'il avait souhaité vraiment les rencontrer quand il était en place. J'en suis convaincu, nos quartiers populaires retrouveront une dignité et sortiront grandis de leur condition par la culture... par le développement culturel... Je parle bien de développement et non pas d'accès à la culture. Cette idée « d’accès à » devient de plus en plus insupportable car elle suppose que les gens n’en ont pas… de culture… Quel mépris !
Mais l'offre culturelle est tellement inadaptée... Et tellement prétentieuse...
Donc,  Michel, au Ministère, s'il vous plait, écoutez les musiques dérangeantes ! Ce sera un beau signe de transformation positive.
Vraiment, il faut que cette nomination vous permette, Michel, d’ouvrir les yeux et les oreilles au monde qui existe autour de vous. Il n'est pas fait uniquement de gens, créateurs géniaux qui délivrent des messages Malrusiens... Il y a des gens qui veulent dire... parler... exister... donc se cultiver...  pas selon vos grilles. Là est la question comme dirait le porteur de crâne...
Que les sirènes de votre remise en question nous soient favorables.
En toute amitié car la chose est difficile.
Alain MANAC’H

Publié dans Colères

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article